la basse cour des dindons Index du Forum

FAQFAQ RechercherRechercher MembresMembres GroupesGroupes S’enregistrerS’enregistrer
ProfilProfil Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés ConnexionConnexion


Refondation: vos propositions d'organisation

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet la basse cour des dindons Index du Forum -> Basse cour en libre service -> Discussions autour de la refondation
Sujet précédent :: Sujet suivant
Auteur Message
collectif dindons

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2012
Messages: 322

MessagePosté le: Dim 17 Fév - 14:55 (2013) Sujet du message: Refondation: vos propositions d'organisation Répondre en citant

Suite à la publication de notre lettre ouverte au ministre et aux commentaires reçus, nous ouvrons ici cet espace de discussions et d'échange afin que chacun puisse exposer sa vision de l'école et faire des propositions d'organisations.


Rien n'empêche de se mettre à plusieurs pour réfléchir mais nous vous demandons de rester polis et courtois.


Nous enverrons en même temps que notre lettre au ministre (ou plus tard si cela prend trop de temps!)les propositions qui seront cohérentes et seront faites dans l'intérêt des enfants .


la parole est à vous !!


Revenir en haut
Administrateur
Publicité





MessagePosté le: Dim 17 Fév - 14:55 (2013) Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
gene1

Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2012
Messages: 22

MessagePosté le: Dim 17 Fév - 15:20 (2013) Sujet du message: Refondation: vos propositions d'organisation Répondre en citant

On pourrait partir sur la base de 5 h par jour lundi, mardi, jeudi et vendredi + 3 h le mercredi ou le samedi , ce qui ferait 23h. Evidemment, il faudrait revoir les programmes dans le sens d'un réel allègement de manière à pouvoir tout "caser" dans les 23 h (restons dans la perspective du "comment on fait mieux chez nos voisins avec moins d'heures"). Pas de pause méridienne supérieure à 2h.  
Reste à voir comment alléger, et ça, c'est le boulot de la commission des programmes : on pourrait nous associer à la réflexion , après tout, c'est bien nous qui connaissons le mieux les programmes actuels et leurs incohérences, surcharges et faiblesses !!! 


Et bien sûr, il faut baisser les effectifs, réintroduire les RASED, former des AVS pour en faire un vrai métier. 


Revenir en haut
nous, les dindons
collectif dindons

Hors ligne

Inscrit le: 19 Nov 2012
Messages: 322

MessagePosté le: Dim 17 Fév - 16:11 (2013) Sujet du message: Refondation: vos propositions d'organisation Répondre en citant

Ma Proposition


27h d’enseignement par semaine avec des enseignements fondamentaux et des enseignements complémentaires.
5h d’enseignements fondamentaux et 1h d’enseignements complémentaires les lundi, mardi, jeudi et vendredi et 3h le mercredi/samedi avec 1 mercredi/samedi libéré sur 3 pour les réunions (conseils de cycle, de maitres, animations…)


Enseignements complémentaires : en demi-classe avec intervention d’enseignants ou formateurs qualifiés.
Exemple d’enseignants extérieurs ou formateurs : professeurs d’EPS, de musique, d’arts plastiques, de théatre … ou enseignants stagiaires faisant de ces heures leurs heures de stages pratiques.


Exemple d’enseignements complémentaires faits par les PE en demi-classe : informatique, expérimentations scientifiques, langues, arts plastiques…



Les mêmes intervenants pourraient intervenir toutes les après midi dans les écoles (création d’emplois pour certains, stage pratique pour d’autres) les heures d’enseignements complémentaires pouvant être à différents moments selon les classes… ce qui semble logique par rapport aux plannings des gymnases, des salles informatiques etc…


Avantages : des heures consacrées aux fondamentaux au sens large, des heures consacrées à des apprentissages en demi-classe et des enseignements enseignés par des « spécialistes »


On peut créer certains emplois en faisant travailler des intervenants 3h sur 4 jours ou alors permettre à des stagiaires (prof de sports, dumistes etc…) de faire 12h de pratique chaque semaine.
Ces heures restent sous le contrôle de l’EN et elles sont donc obligatoires et gratuites pour tous les enfants.



Parallèlement évidemment il faut penser à assouplir les programmes, alléger certains contenus (grammaire/conjugaison en CE1 par ex….), penser à alléger les effectifs pour permettre une meilleure différenciation pédagogique au sein des classes et permettre de mettre des pédagogies innovantes en place, réhabiliter les rased pour prendre en compte la difficulté des enfants à l’intérieur ou à l’extérieur des classes…..


A vos avis !!


dindon farceur .


Revenir en haut
Administrateur
cleo

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2012
Messages: 96

MessagePosté le: Dim 17 Fév - 17:32 (2013) Sujet du message: Refondation: vos propositions d'organisation Répondre en citant

Dans l'idéal, finir à 15h30 maximum les lundi/mardi/jeudi/vendredi et dans ce cas matinée du mercredi.....mais sans péri après et puisqu'il serait utopique d'imaginer pouvoir finir plus tôt la collectivité pour les enfants, je pense qu'il faut garder la coupure du mercredi ! Bilan : La semaine de 4 jours actuelle me parait être ce qu'il y a de "moins pire" (mais si on allège les effectifs, ce sera déjà beaucoup moins fatiguant....bref je pense qu'on peut améliorer sans toucher à la semaine de 4 jours) !

( Dommage qu'on ne consulte qu'après.... ;-)   )


Revenir en haut
nous, les dindons
fredounette

Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2013
Messages: 1
Localisation: PARIS

MessagePosté le: Dim 17 Fév - 20:06 (2013) Sujet du message: Refondation: vos propositions d'organisation Répondre en citant

Bonsoir, 
Je ne suis pas contre revenir à 9 demi journées comme avant 2008. Mais la coupure du mercredi est vitale pour les enfants, le stress quotidien qu'ils subissent doit être pris en compte dans les rythmes à appliquer. 
Le samedi matin était certes contraignant pour les parents mais laissait le dimanche pour le repos. une coupure  dans la semaine est nécessaire pour les enfants surtout pour les jeunes enfants. 
- les programmes doivent être revus et à la baisse notamment en ce1 qui est une classe charnière et beaucoup trop chargée. ces modifications doivent etre faites en concertation avec les enseignants de chaque niveau de classe. 
- les RASED et les AVS doivent faire partie des ressources de chaque école publique ou privée.
- Si une neuvième demi journée est travaillée il faut raccourcir la journée des enfants en la faisant démarrer plus tard : 9h00 ou finir plus tôt. 16h. 
- le ministère doit pour cela employer lui même des professeurs spécialisés , et mettre ses ressources sportives, musicales et culturelles au service de nos enfants. 
- la pause méridienne ne doit pas excéder 1H45, c'est déjà beaucoup pour des enfants de 3 à 7 ans. 
- par contre le temps de coupure des récréations peut être allongée de 10 minutes. le temps effectif de récréation ne dépassant pas 10 à 12 mn maximum, hors habillage, descente, passage aux toilettes. 
- le nombre d'élèves en classe ne doit pas excéder 25, ce qui est loin d’être le cas.
- enfin les 108 heures que nous devons faire depuis que les samedis matins nous ont été supprimés en 2008 doivent être abrogés vu que nous retravaillerons une demi  journée supplémentaire.
les deux heures de soutien doivent rentrer dans nos 26 heures d'enseignement et l'heure hebdomadaire de concertation supprimée. comme auparavant. ces concertations doivent être prises sur notre temps de travail et non sur notre temps libre. tout comme le font les autres métiers. 
- un samedi matin toutes les trois semaines doit être libéré pour nos concertations. 
- enfin notre statut de profession intellectuelle doit être restauré et nous devons être reconnus pour ce que nous sommes. :  enseignants polyvalents recrutés à bac +4 ou 5 dernièrement nous devons être rétribués en conséquence. 

_________________
Prof des écoles qui adore son métier mais qui peut de moins en moins l'exercer à force de n'être aidée que par son seul sens de la débrouille !


Revenir en haut
matsanpat

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2012
Messages: 129

MessagePosté le: Dim 17 Fév - 21:38 (2013) Sujet du message: Refondation: vos propositions d'organisation Répondre en citant

cleo a écrit:
Dans l'idéal, finir à 15h30 maximum les lundi/mardi/jeudi/vendredi et dans ce cas matinée du mercredi.....mais sans péri après et puisqu'il serait utopique d'imaginer pouvoir finir plus tôt la collectivité pour les enfants, je pense qu'il faut garder la coupure du mercredi ! Bilan : La semaine de 4 jours actuelle me parait être ce qu'il y a de "moins pire" (mais si on allège les effectifs, ce sera déjà beaucoup moins fatiguant....bref je pense qu'on peut améliorer sans toucher à la semaine de 4 jours) !

( Dommage qu'on ne consulte qu'après.... ;-)   )




D'accord avec ça ! Dans l'idéal des journées de 5h seraient très bien (en finissant plus tôt) mais on voit aujourd'hui tous les problèmes que cela pose de laisser aux collectivités le soin d'organiser le périscolaire et les dérives inacceptables dans certains endroits.


Je souhaiterais donc que l'on reste à 4 jours avec des journées de 6h. Des programmes moins lourds nous permettraient d'organiser la journée de manière plus harmonieuse entre les activités demandant beaucoup d'attention et celles qui en demandent moins. 


Pas de rattrapage de jours sur les vacances (comme c'était le cas avant 2008 dans les écoles qui la pratiquaient déjà)


Pas d'APC, ni d'AP (ce qui baisserait aussi nos obligations de service, vu que l'on a le plus d'heures dans l'ocde, ça ferait encore 864h quand même)


9h de formation continue


baisse des effectifs (comme demandé dans la lettre)


restauration des rased 


aide à l'intégration des enfants handicapés, avec AVSI formées. L'idéal serait d'en faire un vrai métier. Poste à revaloriser.


fin du flicage


Ils ne veulent/peuvent  pas nous augmenter ? Nos salaires diminuent même pas le jeu de l'augmentation des prélèvements sociaux ! Alors, qu'on n'arrête de toujours nous en demander plus et que l'on ne nous fasse pas revenir à l'école à nos frais (trajets supplémentaires, garde d'enfant)


Contre aussi la diminution des grandes vacances (augmentation de nos frais + augmentation de nos heures d'enseignement+très difficile dans certaines régions comme la mienne) Actuellement nous sommes à 8 semaines (je ne sais pas pourquoi j'ai lu parfois 9 semaines ces derniers temps...) dans la moyenne de l'ocde.







Revenir en haut
nous, les dindons
Noug

Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2013
Messages: 1

MessagePosté le: Sam 23 Fév - 11:03 (2013) Sujet du message: Refondation: vos propositions d'organisation Répondre en citant

 Si cette réforme est réellement pour le bien-être des enfants en classe, il conviendrait de limiter le nombre d'enfants par classe à 25 (et pas en moyenne), voire 27 à la rigueur, mais des classes à 32 c'est plus possible même avec une heure de classe en moins !
 
Dans le même ordre d'idées, il doit être inscrit dans la loi qu'il faut une ATSEM par classe de maternelle (et pas une par école comme ça arrive dans certaines villes). Les enfants étant plus petits, ils ont besoin d'un taux d'encadrement plus important, on ne devrait pas trouver de classe de 27 MS qui se retrouvent seuls avec leur maîtresse à certains moments de la journée).
 
Dans l'idéal je pense qu'il faudrait aussi un assistant pour chaque classe de CP, ou des assistants à se partager entre les différentes classes à l'élémentaire, comme au temps des assistants d'éducation, mais là je rêve je crois.
 
Evidemment le retour des RASED, des AVS / EVS etc...
 
Et supprimer cette idée de diminuer le taux d'encadrement pour le périscolaire (en cas de route à traverser, 1 animateur pour 14 enfants de maternelle, sérieusement ?) 
 
Ensuite concernant les rythmes scolaires, il serait bon de prendre en compte les résultats d'évaluations nationales et les enquêtes PISA des écoles qui étaient en semaine de 4 jours avant 2008 (c'est le cas de la mienne) avant de décréter que c'est mauvais pour les enfants. Franchement la semaine à 4 jours avec une quinzaine de jours de vacances en moins répartis sur les différentes vacances c'était vraiment parfait. Par contre si diminution des vacances d'été il faudrait qu'il y ait une température à ne pas dépasser dans les écoles (aujourd'hui il y a juste une température minimum), afin que les mairies installent des clim ou autres systèmes.
 
Pourquoi pas une demie journée en plus mais seulement 1 samedi sur 2. Pour les gardes alternées, les départs en week end des parents mais aussi ceux des enseignants, on est souvent mutés sans l'avoir choisi et c'est pas mal de pouvoir avoir de vrais week end de temps en temps pour voir sa famille, ses amis. 
 
Je suis d'accord aussi avec les propositions qui limitent la pause méridienne à 1h30.
 
J'aime bien les emplois de temps à 5 jours qu'ils ont dans certains pays étrangers, 5 jours du lundi au vendredi mais en finissant à 14h30, mais je ne sais pas si c'est applicable à notre culture, ce serait compliqué au niveau du périscolaire.
 
Par contre je crois que je suis toute seule mais j'aime bien la proposition des APC, l'aide perso c'était bien pour certaines écoles qui n'ont jamais eu accès au RASED, et le fait que ça soit assoupli avec possibilité de ne pas faire que du soutien mais d'autres activités j'aime bien, ça permet d'éviter que ce soit toujours les élèves en difficulté qui ont plus d'heures que les autres. C'est agréable de se retrouver avec des petits groupes aussi, moins fatigant et plus efficace qu'en classe entière.


Revenir en haut
Dindon nivernais

Hors ligne

Inscrit le: 22 Nov 2012
Messages: 10

MessagePosté le: Dim 24 Fév - 23:23 (2013) Sujet du message: Refondation: vos propositions d'organisation Répondre en citant

RÉFORMER LES RYTHMES, MAIS POURQUOI ?


Parce que nous sommes le seul pays qui propose 4 jours.
Un peu court : du genre « ben les autres ils le font, alors je vais faire pareil ». On dirait la réponse d'un élève qu'on vient de réprimander dans la cour de récréation.


Parce que nous avons 144 jours de classe, « le plus faible nombre de jours au monde ! »VP.
Réponse identique à l'argument précédent. Quelle richesse dans l'argumentation !


Parce que la journée est trop longue : 6h00. Il faudrait plutôt 5h30.
Quelle réduction majeure !
Il suffit simplement d'aménager son emploi du temps de telle sorte que les activités dites fondamentales soient concentrées sur les matinées et de préserver les après-midis à des activités moins fatigantes pour nos élèves (ce qui se fait déjà d'ailleurs). Il faudrait alors proposer des matinées de 3h30 avec des après-midis de 2h30.


Parce que le résultat de nos élèves sont en baisse.
Et cela est dû aux rythmes ! Ben voyons.
Aucune étude ne montre de différences significatives entre les écoles fonctionnant à 4 jours et les écoles « pilotes » à 4,5 jours.
Sinon qu'on nous les montre. D'ailleurs je suis étonné de cette absence dans la communication ministérielle. Quelle étrangeté alors que les évaluations nationales de CE1 et de CM2 sont disponibles (ou alors c'est qu'elles ne servent à rien : je suis mauvaise langue sûrement !).






POURQUOI JE SUIS POUR LE STATU QUO SUR LA QUESTION DES RYTHMES ?


Parce ce que le changement proposé ne réduira en rien la journée de nos élèves.
Ils resteront dans l'école de 8h30 à 16h30 comme avant et devront revenir à l'école le mercredi matin.
Oui, je confonds volontairement scolaire et périscolaire parce que pour eux, de toute façon, il faudra rester à l'école.
D'ailleurs, est-ce qu'on leur a demandé leur avis ?


Parce ce que le changement proposé n'est pas adapté aux enfants de maternelle.
Après-midis siestes en perpective.
« L'école maternelle n'est pas une garderie ! » Sera-t-on crédible, désormais ?
Par ailleurs, je reste persuadé pour avoir connu des mercredis matins travaillés que ces jeunes élèves seront beaucoup plus fatigués en fin de semaine.


Parce ce que le changement proposé accentuera les inégalités territoriales.
Les communes pauvres et les petits villages ne pourront pas proposer des activités périscolaires de qualité. Elles se résumeront à de la garderie ou une grande récréation sous le préau (quand il existe). En effet, elles n'ont ni les moyens financiers, en personnels et en locaux. C'est évident 3 quarts d'heures de garderie sont bien moins fatigantes que 3 quarts d'heure de classe. Vous n'êtes pas convaincus ?


Donc, de fait, ce sera la disparition à terme des écoles de village : les parents inscriront leurs enfants dans les villes riches qui proposeront des activités périscolaires de qualité.
Tant que la situation économique ne permettra pas de financer le périscolaire de façon équitable et substantielle , la question d'un changement de rythme ne peut être prioritaire ni même à l'ordre du jour.


Parce ce que le changement proposé augmentera nos impôts.
Pour rappel, le surcoût occasionné par le périscolaire par l'école Brossolette à Nevers (une des 3 écoles « pilotes » mises en avant par le ministère) serait de 40000 euros pour la ville (source : mairie de la ville).
50 euros par élève pour l'année 2013/14 uniquement est largement insuffisant.
Dès lors, qui peut croire qu'il n'y aura pas de répercussion sur nos feuilles d'impôts ?


Parce que les enseignants verront leurs conditions de travail détériorées.
Trajets supplémentaires = coûts supplémentaires
Frais de garde supplémentaires pour les enseignants parents (eh oui ça existe!)
Une demi journée en moins pour préparer sa classe et/ou la direction d'école. Cela nous réserve de belles semaines, en particulier lorsque, les après midis, seront consacrées à des animations pédagogiques ou de la formation.
Or je maintiens : un enseignant à qui on donne le temps de travailler, de préparer est un enseignant heureux. Un enseignant heureux est un bon enseignant.






CE QUE JE PROPOSE :


Et là, ce que je vais avancer n'a rien de révolutionnaire : c'est ce que tous les enseignants réclament depuis des années et que l'on s'obstinent à ignorer alors que ce sont eux qui savent ce qui se passe dans les classes.
La vraie révolution, le vrai changement serait de les écouter, enfin !
Car personne d'autre, ni les politiques, ni les chronobiologistes, ni les éducateurs, ni les animateurs, ni les professionnels du tourisme, ni les journalistes et autres éditorialistes, ni les parents (désolé, on veux vous faire croire le contraire mais enseigner, c'est une profession et pas un état) ne peut véritablement connaître les besoins de l'Education Nationale, les raisons de son malaise et de son déclin.


1 Entrer dans la refondation par ce qui devrait la priorité : les programmes. Les alléger est une nécessité (nous devons faire en 24h ce qui se faisait en 27h).


2 Réduire le nombre d'élèves par classe. Qui peut croire que l'on peut faire la même chose et enseigner avec la même qualité avec 20 élèves, 25 ou 30 ?


3 Retrouver une véritable formation.


4 Restaurer les RASED. Je dirais même plus : les développer en nombre, en moyens.


5 Supprimer l'aide personnalisée, stigmatisante, fatigante pour nos élèves les plus fragiles.


6 Instaurer un véritable dispositif pour les élèves handicapés légers dans les classes en terme de personnel (qualifié et en nombre).
Par ailleurs, je sais, je ne vais pas être politiquement correct mais l'intégration dans les classes ordinaires est quelquefois insurmontable et pénalise tout le groupe. Il faut alors prévoir des structures suffisantes et de qualité pour accueillir ces élèves au lieu de les maintenir, par démagogie, au détriment de leurs besoins, de leur bien-être, et des besoins et du bien-être des autres élèves.


7 Allègement significatif de la « paperasse », véritable plaie de notre système qui au final le paralyse : n'avez vous jamais reculé face à cette montagne ? Moi oui.


8 Restauration des écoles. Cela peur paraître anecdotique mais le cadre de travail est important et propice à un travail de qualité (les entreprises privées ou non d'ailleurs au regard des mairies ou autre conseil général, régional l'on bien compris). Or les bâtiments dans lesquels nous (élèves et enseignants) travaillons, autrefois appelés « palais scolaires », ressemblent plus souvent à un vieux manoir défraîchi et inadapté.


8 Changement radical de « management » puisqu'il faut l'appeler ainsi maintenant : quel tableau affligeant vient de nous donner notre hiérarchie : mensonges, coups en douce, malhonnêteté intellectuelle. Il n'est malheureusement que le reflet de la considération que nous porte nos supérieurs : nous sommes les prolos de l'Education Nationale et on vient de nous le rappeler cruellement alors qu'on se croyait « cadre A ».


9 Revalorisation salariale significative, dès que possible. Traitez moi de « corpo », si vous voulez, mais je ne comprends toujours pas pourquoi la 5ème puissance mondiale traite moins bien ses enseignants que la Grèce ou le Portugal, si ce n'est par manque de volonté. L'éducation est pourtant affichée comme une priorité. Je dis donc : hypocrisie, enfumage. Et là encore, un enseignant bien payé est un enseignant heureux. Un enseignant heureux est un bon enseignant. De plus de bons salaires attirent les meilleurs. C'est bien ce qu'on nous dit pour justifier certains salaires, non ? Moi, j'ai bien écouter la leçon, pas vous ?




Alors oui, cela a un coût.
On nous fait croire que ce n'est qu'une question de redéploiement, d'économies rationnelles, d'organisation. Foutaises !
Si l'on veut véritablement refonder l'école, donnons lui les moyens de le faire.
Oui je vais paraître ringard, surtout aux yeux des néolibéraux mais la clef est pourtant là.
Les fondateurs de l'instruction publique l'avaient d'ailleurs bien compris en construisant, recrutant, créant de toute pièce. C'est comme cela qu'ils donné les lettres de noblesse à notre institution qui a longtemps été une référence.
Ce n'est plus possible aujourd'hui ?
Je ne peux y croire.




Et si Monsieur Peillon dans le cadre de la refondation propose des avancées significatives, je ne peux comprendre ce gadget donné en guise de hochet à la population qu'est cette réforme des rythmes scolaires.
Peut-être, puisque tout est communication aujourd'hui, était-ce le ballon pour lancer le grand projet de réformes. Et bien c'est raté.


Revenir en haut
nous, les dindons
Dindon nivernais

Hors ligne

Inscrit le: 22 Nov 2012
Messages: 10

MessagePosté le: Lun 25 Fév - 11:13 (2013) Sujet du message: Refondation: vos propositions d'organisation Répondre en citant

oups "l'ont bien compris"

Revenir en haut
nous, les dindons
valeriek84

Hors ligne

Inscrit le: 03 Fév 2013
Messages: 5

MessagePosté le: Mar 26 Fév - 12:37 (2013) Sujet du message: Refondation: vos propositions d'organisation Répondre en citant

tout à fait d'accord avec dindon nivernais et qui apparaît aussi clairement dans la lettre au ministre.

Revenir en haut
nous, les dindons
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:08 (2018) Sujet du message: Refondation: vos propositions d'organisation

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet la basse cour des dindons Index du Forum -> Basse cour en libre service -> Discussions autour de la refondation Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1


Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template eRed by Curucu